Le viagra pour femme

Médicament commercialisé pour la première fois en 1998 par le laboratoire Pfizer, le viagra fut le premier médicament dans le traitement des troubles de l’érection chez les hommes. Ce fût un succès commercial sans précédent, pour l’un des médicaments les plus vendus de l’histoire. Presque vingt ans après le viagra pour homme, on entend aujourd’hui largement parler de viagra pour femme. Mais de quoi s’agit-il véritablement, à qui est-il destiné et où peut-on en trouver ?

  • Viagra pour femme, une appellation erronée

Ces médicaments destinés aux femmes sont très différents du viagra pour homme, et il semble d’ailleurs incorrect de les nommer de la même façon. Ils agissent en effet de façon tout à fait distincte. Le viagra pour femme agit sur le désir de la femme, qui se base d’avantage sur des émotions sexuelles. Il se base donc essentiellement sur la portée psychologique de la sexualité féminine, par le biais d’une action neurologique. C’est donc un psychotrope. Celui pour les hommes, agit de façon physique sur l’érection, et non sur le désir de l’homme. Le viagra a donc un effet purement physique sur l’homme, en favorisant la vasodilatation, autrement dit la dilatation des vaisseaux sanguins. Ainsi, si une femme venait à prendre le viagra initialement prévu pour les hommes, cela aurait les mêmes conséquences physiques. La différence se situerait simplement au niveau des effets en termes d’activité sexuelle. Si pour l’homme, les manifestations physiques de l’excitation sexuelle suffisent souvent à susciter le désir, il n’en est rien chez la femme, pour qui l’excitation sexuelle est un peu moins « mécanique ».

  • Comment cela fonctionne ?

Ce traitement agit donc au niveau psychologique de la femme. Son objectif est de désinhiber la femme, et de supprimer certains blocages qui peuvent faire obstacle au désir. Les causes de ces blocages peuvent être multiples : stress, lassitude sexuelle, appréhension, contrariétés… Il s’agit donc de permettre à la femme d’exprimer son désir plus ouvertement, de le libérer, et non pas de le stimuler, comme c’est le cas chez les hommes. C’est un traitement qui pourrait s’avérer être utile chez les femmes ménopausées qui traversent une phase de perte de désir, pour les jeunes femmes anxieuses ou encore les femmes fatiguées et stressées.

  • Où s’en procurer ?

Nombreux sont les laboratoires pharmaceutiques qui sont aujourd’hui dans la course à la fabrication de ces médicaments féminins, mais aucun médicament n’a encore été approuvé et autorisé à la vente sur le marché européen. Il semble qu’il faille encore faire quelques recherches pour prouver la véritable efficacité et la non dangerosité de ces traitements. Quoiqu’il en soit, et au même titre que pour le viagra masculin, si ces traitements venaient à être commercialisés en France, ils seront délivrés en pharmacie et uniquement sur ordonnance. Ils constitueront un traitement  médical pour lequel un suivi médical est requis. De même, il sera conseillé de faire preuve de vigilance quant à la consommation de ce médicament, et à la façon de s’en procurer.